Back
Image Alt

Comment guérir la pelade ?

La perte de cheveux est un signe de fluctuation hormonale et de carence nutritionnelle. Il est important de consulter un médecin pour en guérir. Néanmoins, il n’existe aucune cure définitive contre la pelade. Les médicaments peuvent stimuler le follicule pileux, mais il n’y a pas d’effet sur le long terme. En outre, la pelade a tendance à disparaître d’elle-même après un an, et ce, sans thérapie.

Pour les formes réduites de pelade

Pour trouver des idées sur les soins capillaires, rendez-vous sur https://www.fimina-mag.fr 

Lire également : Comment calculer la période des vacances scolaires ?

Si la pelade n’est pas trop grave, les médecins peuvent recommander deux types de traitements.

Injection ou application de corticostéroïdes

Si la perte de pilosité n’est pas trop importante, le thérapeute pourra appliquer ou injecter de petites quantités de corticostéroïdes en ciblant les endroits dénudés.

A lire également : L'impact essentiel du jeu sur le développement des enfants

La repousse commence durant les premières semaines suivant le traitement. D’autres parties peuvent pourtant se dégarnir de manière concomitante. Il faut répéter les injections à intervalles de 4 semaines. Les enfants le tolèrent assez mal, mais ce traitement n’a cependant aucune influence sur le long terme.

Utiliser une solution de minoxidil

La solution de minoxidil à 2 % ou 5 % est applicable deux fois par jour. Elle favorise la repousse. Cette dernière apparaît une douzaine de semaines après le début de la cure. Cette solution est inefficace chez les individus qui ont perdu leurs cheveux.

On peut utiliser l’antharaline et ses propriétés oxydantes pour changer la réponse immunitaire. En appliquant la crème tous les jours sur les parties dénudées, on devrait constater une repousse après 8 à 12 semaines. L’anthraline est souvent associé aux corticostéroïdes pour obtenir de meilleurs résultats.

Pour les cas de pelade plus graves

Si la perte de pilosité est plus importante et qu’elle est supérieure à 50 %, les thérapeutes pourront recommander des traitements puissants à associer à ceux qui ont été exposés précédemment. Ces cures ne conviennent pas aux enfants.

Immunothérapie par contact

Les sensibilisateurs topiques provoquent parfois une réaction cutanée conduisant à la repousse des poils. On observe habituellement cette dernière après 8 à 16 semaines.

Corticostéroïdes par voie orale

En administrant des corticostéroïdes par voie orale, on profite de leurs effets puissants sur le système immunitaire. Ce traitement guérit la pelade, mais sur le long terme, il peut avoir des effets secondaires.

La PUVA ou photochimiothérapie

La photochimiothérapie vise à associer une médication photosensibilisante à l’exposition aux rayons UVA.

Quelques conseils pratiques contre la pelade

Il est préconisé de protéger la peau du soleil étant donné que les zones sans cheveux sont sensibles aux rayons UV. Il vaut mieux s’appliquer un filtre solaire. Se mettre un bandeau, une perruque ou un chapeau suffit dans certaines circonstances. Porter des lunettes aide les personnes qui n’ont plus de cils ou de sourcils.

Les huiles essentielles de cèdre d’Atlantique, de lavande, de romarin et de thym

Selon les résultats d’une étude, mélanger des huiles essentielles permet aussi de stimuler la repousse des cheveux. Dans ce cas, on associe :

  • L’huile de cèdre d’Altantique ou Cedrus atlantica ;
  • L’huile essentielle de thym ou Thyme vulgaris ;
  • L’huile essentielle de romarin ou rosmarinus officinalis ;