Back
Image Alt

C’est quoi l’opération de la cataracte ?

La cataracte peut survenir à tout âge. Cependant, la plus courante est la cataracte liée à l’âge (sénile), qui se développe chez les personnes après 50 ans. Le seul moyen de se débarrasser de la cataracte est la phacoémulsification, une opération qui consiste à remplacer le cristallin opacifié par une lentille intraoculaire (LIO). Découvrons dans cet article en quoi consiste cette opération.

Qu’est-ce que la cataracte ?

Une cataracte est essentiellement une maladie liée à l’âge dans laquelle la lentille à l’intérieur de l’œil derrière la pupille perd sa transparence. Il existe une barrière aux rayons lumineux qui, en vision normale, pénètrent librement dans l’œil et se concentrent sur la rétine. Ainsi, avec le développement de la cataracte, les principaux symptômes sont une détérioration progressive de la vision. On note aussi une vision floue et une détérioration de la perception des couleurs.

A lire en complément : Soulagez vos douleurs articulaires grâce à des solutions naturelles et efficaces

Comment se déroule la phacoémulsification de la cataracte ?

Lors d’une opération de la cataracte, le cristallin opaque est : retiré de l’œil. On le remplace par une lentille intraoculaire artificielle. L’opération de la cataracte est généralement réalisée sous anesthésie locale. Aucun laser n’est utilisé pour l’ablation de la cataracte. Plusieurs gouttes anesthésiques sont instillées dans l’œil du patient. Le patient reste pleinement conscient. Il peut toujours dire au chirurgien ophtalmologiste et aux membres de l’équipe opératoire pendant l’opération si quelque chose le dérange.

Est-ce que l’opération de la cataracte est douloureuse ?

La phacoémulsification d’une cataracte n’est pas douloureuse. Le patient ne ressent que de légères pressions du chirurgien sur son œil, ainsi qu’une grande quantité de liquide. Ce dernier est : « pulvérisé » par l’organe de la vision. Il n’y a ni gêne ni douleur pendant l’opération. C’est pourquoi l’anesthésie à part entière est très respectueuse du corps.

A lire en complément : Quels sont les symptômes d’une dépression?

L’opération se déroule toujours en trois étapes. Dans la première étape, le cristallin est : ouvert par une micro-perforation. Durant la deuxième étape, le chirurgien retire le cristallin opacifié (sous forme écrasée) de la capsule oculaire. Au cours de la troisième étape, on implante un cristallin artificiel moderne.

Que faire après l’opération ?

Après l’opération, le médecin vous examinera immédiatement et appliquera un pansement. À la maison, le bandage peut être : retiré. En général, la vision se rétablit complètement quelques jours après l’opération. Pour vous protéger contre les infections et accélérer le processus de récupération, instillez des gouttes oculaires dans l’œil opéré. Le médecin vous donnera un calendrier d’instillation des gouttes le jour de l’opération.

Après la fin de l’anesthésie, une sensation de corps étranger (sable) peut apparaître dans l’œil opéré, qui disparaîtra progressivement. Dès le lendemain, vous pouvez mener votre vie habituelle.

Quelles sont les complications possibles de l’opération de la cataracte ?

Malgré les techniques modernes et l’expérience des chirurgiens, il existe des risques de complications. Voici quelques-unes d’entre elles :

Inflammation oculaire : Elle peut apparaître après l’opération et se manifester par une douleur, un œdème et une rougeur de l’œil.

Œdème maculaire cystoïde : Cette complication concerne environ 10 % des patients opérés. Elle se caractérise par un gonflement de la rétine qui peut provoquer une baisse temporaire ou permanente de la vision.

• Infection : Bien que rare, cette complication est associée à un risque accru chez les personnes atteintes en cours d’un traitement immunosuppresseur.

Hémorragie intraoculaire (hémorragie dans l’œil) : Bien qu’elle soit aussi rare, elle peut causer des perturbations visuelles graves.

En général, toutes ces complications peuvent être évitées en suivant scrupuleusement le plan post-opératoire prescrit par le médecin traitant. Si vous ressentez tout symptôme anormal après votre opération ou si vous avez simplement besoin d’une assistance supplémentaire pour comprendre ce processus, n’hésitez pas à contacter votre médecin sans tarder.

Comment se préparer avant l’opération de la cataracte ?

Si vous envisagez une opération de la cataracte, voici quelques conseils pour vous aider à bien vous préparer. Il faut discuter en détail avec votre chirurgien des risques et des avantages de l’intervention. Vous devez comprendre les différentes options qui s’offrent à vous, comme le type d’anesthésie (locale ou générale), la technique chirurgicale employée et les implants intraoculaires disponibles.

Il faut informer votre médecin traitant de tous vos antécédents médicaux et de tout traitement actuel que vous suivez. Cela inclut les médicaments sur ordonnance, en vente libre ainsi que ceux pris sous forme d’herbes ou autres suppléments nutritionnels. Certains médicaments peuvent affecter la manière dont votre corps réagit pendant l’intervention ou augmenter le risque de complications post-opératoires.

Il est aussi recommandé d’avoir un examen oculaire complet avant l’opération afin que votre chirurgien puisse évaluer la santé globale de vos yeux et déterminer si toute condition préexistante doit être prise en compte lors du processus opératoire.

Avant l’opération elle-même, évitez toute activité physique intense qui pourrait augmenter la pression intraoculaire telle qu’un travail manuel pénible ou une activité sportive intensive durant au moins 24 heures précédant l’intervention. Ne mangez ni ne buvez quoi que ce soit après minuit le soir précédant l’intervention sauf indication contraire du personnel hospitalier.

Mais pas des moindres : assurez-vous d’être accompagné par une personne de confiance qui pourra vous aider à rentrer chez vous après l’opération et rester avec vous pendant les premières heures. L’intervention elle-même est habituellement courte, mais votre vision peut être affectée temporairement, faisant ainsi des actions quotidiennes comme la conduite ou la lecture un défi durant quelques jours suivant l’opération.

Prendre le temps de bien se préparer avant l’opération est essentiel pour obtenir les meilleurs résultats possibles. Si vous avez des questions ou si vous êtes soucieux d’un aspect particulier de cette procédure chirurgicale, n’hésitez pas à en discuter dès maintenant avec votre médecin traitant.