Back
Image Alt

Quel est le nombre de chevaux fiscaux pour une voiture de 4 CV ?

Lors de l’achat d’une voiture, on prend généralement en compte deux critères à savoir : son année de création et sa puissance fiscale. Non seulement ces éléments conditionnent le coût d’achat du véhicule, mais aussi les dépenses nécessaires pour sa mise en circulation. La puissance fiscale est à son tour conditionné par le nombre de chevaux fiscaux du véhicule. Il s’exprime en CV. Découvrez dans cet article le nombre de chevaux fiscaux pour une voiture de 4 CV.

Comment déterminer le nombre de chevaux fiscaux pour une voiture de 4 CV ?

Afin de déterminer efficacement le nombre de chevaux fiscaux, il serait judicieux de partir de la méthode de calcul du cheval fiscal. Comme je l’ai mentionné un peu plus haut, il se détermine à partir de la puissance fiscale. Encore appelée puissance administrative, cette dernière est obtenue en employant le taux de dioxyde de carbone et de la puissance maximale du moteur. Comme vous pouvez le remarquer, il tient compte de la pollution engendrée par le véhicule et de la puissance réelle de la voiture. Noté que la puissance fiscale peu varier d’un pays ou d’une région à un autre.

A lire en complément : Location de voiture de luxe avec chauffeur : quel service contacter à Paris ?

En France, pour calculer la puissance fiscale, on utilise la formule suivante : PA = (CO2/45) + (PR/40) x 1,6. (PA, la puissance fiscale, CO2 l’émission de dioxyde de carbone et PR la puissance réelle).

Lorsque le calcul est effectué, il faut arrondir le résultat obtenu à la valeur la plus proche pour obtenir le résultat final. À partir de la formule ci-dessus, pour un véhicule de 4 chevaux fiscaux, vous aurez une correspondance d’une cylindrée dont le volume est compris entre 250 et 350 cm³. Donc un véhicule qui a 4 chevaux fiscaux correspond à un véhicule dont la puissance réelle du moteur est de 50 chevaux.

A lire également : Pourquoi embaucher un avocat dans le cadre d’une procédure de divorce ?

Pourquoi faut-il connaître la puissance fiscale avant d’acheter un véhicule ?

Il est important de connaître la puissance fiscale pour deux raisons essentielles. D’abord, la puissance fiscale est utilisée pour connaître le coût de la carte grise. En effet, plusieurs tarifs sont utilisés pour fixer le prix de la carte grise. Au nombre de ces derniers, on distingue la taxe régionale. C’est une variable qui est directement liée à la puissance du moteur. Elle représente le nombre de chevaux fiscaux du véhicule. Le coût d’un cheval fiscal varie d’un pays à un autre. Mais son prix moyen est de 42 euros.

Bien évidemment, cette variation est à l’origine de la différence entre les prix d’acquisition de la carte grise en France. La puissance fiscale est aussi utilisée pour fixer le montant de l’assurance. Toutefois, il n’existe pas de formule qui permet d’obtenir un tarif précis en fonction du nombre de chevaux fiscaux. Cependant, plus il y a de cheval fiscal, plus l’assurance de votre véhicule est chère. Cela est dû au fait que la puissance fiscale présente un lien étroit entre la vitesse du véhicule et le coût d’achat.

Où trouver les informations utiles pour calculer les chevaux fiscaux ?

Pour calculer la puissance fiscale d’un véhicule, vous pouvez demander le taux d’émission de CO2 et la puissance du moteur chez le concessionnaire. À défaut de ce dernier, vous pouvez vous servir du moteur de recherche de votre smartphone. En effet, il existe de nombreux sites web qui vous renseignent à ces propos. Mais vous devez fournir plusieurs informations comme la marque du véhicule, sa gamme et son année de création.

Mis à part ces options, vous pouvez aussi employer le certificat de conformité du véhicule. Il s’agit document établi par le constructeur attestant de sa conformité avec les exigences de la législation européenne. Par ailleurs, si vous avez déjà la carte grise, vous n’avez pas besoin de vous tracasser pour calculer la puissance fiscale. Elle se retrouve au niveau de la case P.6 située au milieu de la deuxième partie de la carte grise.

Les avantages et les inconvénients de choisir une voiture de 4 CV en termes d’assurance et de taxes

Lorsqu’il s’agit de choisir une voiture, pensez à bien prendre en compte les coûts d’assurance et les taxes. Les voitures à faible puissance sont souvent moins chères à assurer que celles qui ont une forte puissance. Effectivement, plus la voiture a de chevaux fiscaux, plus elle est considérée comme ayant un risque élevé d’accidents et donc plus l’assurance sera onéreuse.

En optant pour une voiture de 4 CV, vous pouvez bénéficier d’une assurance auto moins chère. L’avantage des véhicules peu puissants est qu’ils sont souvent conduits par des conducteurs expérimentés ou prudents. De ce fait, ils sont souvent impliqués dans des accidents avec moins de fréquence que ceux qui roulent au volant d’un véhicule hautement motorisé.

Cela dit, il y a aussi quelques inconvénients liés à l’utilisation d’une voiture de 4 CV en termes d’assurance et de taxation. Tout dépend si votre usage du véhicule se limite aux trajets quotidiens habituels autour du domicile ou si vous utilisez régulièrement votre véhicule pour effectuer des longs trajets sur autoroute.

Si c’est le cas pour cette dernière situation sans l’utiliser régulièrement dans la ville, alors cela signifie qu’elle aura tendance à accumuler davantage de kilomètres au cours du temps, mais aussi être exposée aux éléments extérieurs tels que le soleil brûlant pendant plusieurs heures durant les journées chaudes lorsque vous êtes garé sur un parking sans assez d’ombre disponible.

Dans ces conditions, la voiture de 4 CV peut vite se révéler limitée et insuffisante pour des trajets longs ou fréquents sur autoroute. La consommation en carburant sera alors plus importante que celle d’une voiture plus puissante qui serait capable de parcourir une distance similaire tout en économisant du carburant.

D’un autre côté, il est possible que votre région applique des taxes qui varient selon les chevaux fiscaux de votre véhicule. Si c’est le cas, choisir une voiture peu puissante pourra vous permettre de faire quelques économies supplémentaires sur ce plan-là aussi.

Opter pour une voiture à faible puissance comme une 4 CV présente des avantages certains en matière d’assurance auto et potentiellement au niveau fiscal local. Elle aura ses limites si vous utilisez souvent votre véhicule sur l’autoroute ou parcourez plusieurs kilomètres tous les jours dans un environnement où elle sera susceptible d’être affectée par les éléments extérieurs tels que le soleil brûlant pendant plusieurs heures durant les journées chaudes lorsque vous êtes garé sur un parking sans assez d’ombre disponible.

Comment réduire le nombre de chevaux fiscaux pour payer moins de taxes sur son véhicule ?

Si vous voulez réduire le nombre de chevaux fiscaux de votre véhicule pour payer moins de taxes, il existe quelques astuces à prendre en considération. Certains fabricants proposent des modèles qui ont une puissance moindre et donc un nombre inférieur de chevaux fiscaux. Il suffit alors d’opter pour ces modèles lorsqu’on envisage l’achat d’un nouveau véhicule.

Il faut penser aux options supplémentaires qui peuvent augmenter le poids total du véhicule telles que les jantes alliage, par exemple. Le choix des pneus compte aussi car ils influencent l’aérodynamisme ainsi que les frottements avec la route. Optez pour des pneus standard plutôt que ceux ayant une gomme tendre avec un profil bas : cela entraînera une hausse significative en termes de consommation en carburant mais aussi au niveau fiscal local (et national).

De même, pensez aux pièces détachées utilisées pour l’entretien de votre voiture. Il est recommandé d’utiliser des pièces de rechange homologuées par le constructeur plutôt que des alternatives qui peuvent avoir une influence sur la performance du moteur.

Sachez qu’il est possible d’installer un boîtier électronique qui permettrait à votre véhicule de fonctionner plus efficacement en consommant moins d’énergie et donc en ayant une puissance moindre aussi. Cette solution peut demander un investissement financier supplémentaire mais elle peut rapidement se révéler rentable si cela signifie payer moins cher les taxes sur son véhicule.

Il existe plusieurs moyens pour réduire le nombre de chevaux fiscaux et ainsi payer moins cher les taxes liées à son véhicule. En optant pour un modèle peu puissant lors de l’achat ou en ajustant certains éléments tels que la cylindrée du moteur ou les pneus, vous pouvez économiser beaucoup d’argent tout au long de l’utilisation de votre voiture.