Back
Image Alt

Comment fonctionne la franchise d’une assurance ?

En règle générale, la majorité des assurances, renferme une franchise. La franchise correspond au montant restant à la charge des assurés après les sinistres.

En termes de son mode de fonctionnement, les assureurs ne se préoccupent pas de son remboursement. Dans la police des assurances, elle voit son mode de calcul ainsi que ses applications (conditions).

A lire également : Quelle assurance choisir pour sa voiture ?

Franchise en assurance : de quoi s’agit-il réellement ?

Comme susmentionné, la franchise représente la somme qui reste à la charge des assurés suite aux sinistres. Elle se retrouve dans la majorité des formules de garanties.

Pour chaque situation, le contrat doit préciser la façon dont la franchise se déterminera. Par ailleurs, le principe consiste pour une assurance à partager le risque avec le souscripteur.

A voir aussi : Quel est le nombre de chevaux fiscaux pour une voiture de 4 CV ?

Ceci représente un moyen pour responsabiliser les assureurs tout en écartant de la garantie les petits sinistres. Mis à part ceci, la franchise favorise aux assurés, le bénéfice de la prime des assurances moins coûteuses.

De ce fait, il se révèle capital de comparer les offres avant de souscrire. Non seulement ceci, vous devez vous renseigner sur le montant de la franchise.

Franchise en assurance : quels sont les divers types ?

En effet, il existe deux types de franchises des assurances.

La franchise relative des assurances

La franchise relative des assurances, nommée aussi franchise simple, constitue une catégorie de franchise qui se caractérise par un montant minimum fixé lors de la ratification du contrat.

Notez bien que la somme des frais de réparation dépassera pour que l’assureur s’en charge des frais de remise en état du véhicule.

Ainsi, si le montant de la franchise relative indiqué sur le contrat est de 200 € par exemple, et que le remplacement coûtera 150 €, alors il devra payer lui-même les frais de réparation.

Cependant, si pour le même type de sinistre, le coût de la réparation dépasse le montant de la franchise relative, alors l’assureur devra verser à l’assuré une indemnisation égale au montant des réparations qui devront être réalisées afin de faire disparaître les dommages.

La franchise absolue des assurances

Les franchises absolues désignent des franchises fixes, ce qui signifie qu’elles devront être payées

en totalité par l’assuré indemnisé que soit la situation. Ainsi, si un automobiliste par exemple, voit son véhicule subir des dommages suite à une catastrophe naturelle.

Et ce, dont le montant de la franchise est : fixé par l’annexe I de l’article A125-1 du code des assurances, à 380 €, il devra payer entièrement les réparations.

Si celles-ci s’élèvent à moins de 380 €, ou ne sera : remboursé par son assureur que de la différence par rapport à la franchise si le coût des réparations dépasse 380 €.

Comment est calculée la franchise en assurance ?

Comment est calculée la franchise en assurance ?

Le montant de la franchise varie selon le type d’assurance et le contrat souscrit. Celle-ci est généralement mentionnée dans les conditions générales du contrat, mais peut aussi être négociable avec l’assureur lors de la signature.

En général, la franchise est calculée en fonction des risques couverts par le contrat d’assurance. Plus ces risques sont élevés, plus la franchise sera importante.

Dans le cas de l’assurance automobile, par exemple, plusieurs facteurs peuvent influencer le montant de votre franchise : l’état du véhicule assuré (neuf ou d’occasion), son modèle et sa puissance fiscale, ainsi que votre âge et votre expérience en tant que conducteur.

De même, pour une assurance habitation, les franchises seront différentes selon les garanties souscrites. Une garantie incendie aura une franchise différente d’une garantie pour les dégâts des eaux ou le vol.

Il faut savoir qu’en matière d’assurances professionnelles, notamment la responsabilité civile professionnelle, il existe trois types possibles de franchises :

• La ‘franchise simple’ qui correspond à un minimum fixé contractuellement entre l’assureur et l’assuré ;

• La ‘franchise absolue’ qui consiste à assortir chaque sinistre indemnisable survenu pendant la durée du contrat d’une somme forfaitaire restant acquise à l’assureur ;

• La ‘franchise proportionnelle’, qui répartit entre l’assureur et l’assuré chacune des indemnités dues au titre du dommage subi.

Il faut prendre le temps de bien lire les conditions générales du contrat afin de comprendre comment fonctionne la franchise et ainsi être en mesure d’ajuster celle-ci selon son profil.

Comment choisir la bonne franchise pour son contrat d’assurance ?

Comment choisir la bonne franchise pour son contrat d’assurance ?

Le choix de la franchise dépendra avant tout de votre situation financière ainsi que du niveau de risque auquel vous êtes exposé. Pensez à bien prendre en compte les coûts engendrés par une franchise élevée.

Si vous êtes soucieux des dépenses et que votre profil présente peu de risques, il peut être judicieux d’opter pour une franchise plus importante. Cela se traduira par une prime annuelle moins chère mais aussi par un reste à charge potentiellement important en cas de sinistre.

En revanche, si vous possédez des biens importants ou si votre activité professionnelle comporte des risques, pensez à bien rappeler que la franchise reste à votre charge en cas de sinistre et que son montant doit être adapté à vos moyens financiers et au niveau des risques encourus.

Avant de signer quoi que ce soit, n’hésitez pas à faire appel aux conseils d’un expert ou d’un courtier en assurance qui saura vous guider dans le choix le plus judicieux selon votre profil et les risques encourus.