Back
Image Alt

Prime de pouvoir d’achat : ne passez pas à côté de cette aide !

Face à l’inflation croissante qui fragilise le budget des ménages français, le gouvernement a mis en place une prime de pouvoir d’achat unique. Cette aide, instaurée en 2021 et reconduite en 2022 et 2023, a pour objectif de soutenir le pouvoir d’achat des salariés, des retraités et des agents publics les plus modestes. Découvrez dans cet article les différents avantages qui s’offrent à vous.

Rachat de RTT – heures supplémentaires

Ces sommes sont exonérées d’impôt sur le revenu et de cotisations salariales (hors CSG CRDS) au moins de 7 500 euros par an. Vous pouvez voir ici pour découvrir des offres pour bénéficier avantageusement de cette défiscalisation. Sachez alors que les sommes versées au titre de la prime de partage de la valeur (PPV), anciennement connues sous le nom de prime Macron, ne sont pas prises en compte pour le calcul des droits sociaux (Sécurité sociale, chômage, retraite), celles-ci entrent bien dans le calcul de ces droits pour la prime de pouvoir d’achat.

Lire également : LG annonce la disponibilité d'Android 9 Foot pour le LG G7 ThinQ

Ainsi, le rachat des RTT ou le paiement d’heures supplémentaires pourra vous faire bénéficier plusieurs avantages. Vous profiterez d’une baisse d’impôts de 2 500 € net par an pour une tranche fiscale à 30%. Vous pourrez aussi obtenir une baisse de charges salariales près de 10,7%, soit 800,48 de charges économisées, et il est possible de les retransformer en salaire.

Prime de rupture conventionnelle

Pour les salariés qui ne peuvent pas encore prétendre à une retraite, l’indemnité de rupture conventionnelle homologuée est totalement exonérée de cotisations sociales et d’impôts, dans la limite de 2 fois, le plafond annuel de la Sécurité sociale ou PASS, soit 92 736 € en 2024. Au-delà de cette limite, la fraction qui pourra rester de l’indemnité est soumise aux cotisations sociales (CSG et CRDS) et au forfait social de 20%.

A découvrir également : Logo Airbus : histoire de la marque et origine du symbole

En outre, il faut faire attention aux limites suivantes de la prime de rupture conventionnelle :

  • La somme n’ouvre pas de droits à la sécu, retraite, chômage ;
  • La partie supra légale, le surplus par rapport à l’indemnité légale, donne lieu à carence (différé d’indemnisation par pôle emploi) ;
  • Tenez aussi en compte le fait que la partie supra légale ne semble pas déductible de comptes d’activité parce qu’elle se substituerait à une possibilité de rémunération.

Prime de pouvoir d’achat ou « Prime Macron »

Depuis 2022, la prime Macron a cédé sa place à la Prime de Partage de la Valeur ou PPV. Cette dernière peut atteindre jusqu’à 6 000 euros par an pour un salarié à temps plein, sous réserve de la mise en place d’un accord d’intéressement dans l’entreprise. Son avantage principal est qu’elle est entièrement exonérée de cotisations sociales. De plus, les salariés rémunérés jusqu’à 3 fois le SMIC bénéficient également d’une exonération d’impôt sur le revenu.

Cependant, il est important de préciser que la PPV ne doit en aucun cas se substituer à un élément de la rémunération contractuelle du salarié. Par ailleurs, sa déduction du compte d’activité semble poser des difficultés. Des discussions sont en cours pour déterminer les modalités d’application de la PPV aux salariés portés. De ce fait, la déduction de la PPV du compte d’activité est encore incertaine.